Aide aux enfants les plus défavorisés d'Asie au travers de programmes de scolarisation et d'hébergement

Saroj

Saroj Pariyar est né le 7 novembre 1997 dans le district de Dhading. Il n’a pas de père, sa mère n’a pas de travail. Ce sont des « Dalits » ou « Intouchables », considérés comme des parias dans les sociétés hindouistes. Pauvreté, illettrisme, humiliation, chômage et bien d’autres maux ont de tout temps été le lot des Dalits au Népal. Il est parrainé par SEA depuis mai 2013.

Avant d’être pris en charge par SEA, il a eu une scolarité tardive, chaotique et fréquemment interrompue, d’où son important retard scolaire. Mais l’école Shree Liti, où il étudiait, l’a toujours soutenu, car c’est un bon élève, appliqué, studieux et travailleur.

dhading-aout-2012-sam_0054

Saroj août 2012 à Dhading (en haut au milieu en pull marine)

En avril 2014, SEA l’a transféré à Katmandou, où il a rejoint l’école privée MAV. Il a alors dû redoubler sa classe 8 en raison des vastes différences entre l’enseignement public (d’où il venait) et l’enseignement privé (où il allait désormais étudier). Outre l’écart en termes de qualité d’enseignement, les écoles publiques enseignent en népali alors que les écoles privées dispensent leurs cours en anglais. Son niveau d’anglais ne lui permettait pas alors d’avoir une bonne compréhension des cours dispensés à MAV. Il a travaillé très dur pour combler ses lacunes et il a fait de gros progrès en anglais. En classe 10 aujourd’hui, l’anglais n’est plus un obstacle, même si ce n’est pas sa matière de prédilection.

Son rêve, c’est de devenir ingénieur. Alors tout naturellement les sciences et les maths sont ses matières favorites, dans lesquelles il avait généralement de très bonnes notes : 78 % en maths lors de ses derniers partiels, versus une moyenne générale de 57-64%. En classe 10, la plupart des écoles, y compris MAV, notent très sévèrement afin d’inciter leurs élèves à travailler doublement. En avril 2017, il a décroché le School Leaving Certificate (SLC) à la fin de sa classe 10 avec un B+. En mai 2017, SEA l’a inscrit au Sunshine Higher Secondary School pour suivre un cursus de 2 ans en sciences et technologie qui peuvent lui permettre de poursuivre des études en informatique, physique, médecine ou biologie).

En intégrant le Home SEA, Saroj a dévoilé des aptitudes inattendues, comme de savoir couper les cheveux, ce qu’il fait souvent pour les pensionnaires SEA. C’est lui, aussi, qui répare les appareils électriques à la maison et il conçoit même ses propres torches. Il a l’esprit d’invention de l’ingénieur. Saroj est aussi quelqu’un de très généreux, toujours prêt à aider les autres. Aussi a-t-il noué d’excellentes relations avec tout le monde à SEA. Il n’a apporté que du bien à SEA.

«

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Dons :

- Par chèque à l’ordre de :
Solidarité Enfance Asie (SEA)
c/o M.H. Duprat
3, rue des Colonels Renard 75017 Paris

Réduction d’impôts = 66% dans la limite de 20% du revenu imposable

For US Donators :

To SEA-USA
c/o Christiane MIchels
80A Nichols Road
Cohasset
MA 02025

%d blogueurs aiment cette page :