Aide aux enfants les plus défavorisés d'Asie au travers de programmes de scolarisation et d'hébergement

2016 – 2017

Extraits du Rapport Moral 2016-2017. Voir Rapport complet en bas de page.

Au 1er janvier 2017, SEA parrainait 31 filleuls (contre 38 l’année dernière)

Compte-tenu des dispositions prises en mai 2016, au 1er janvier 2017, SEA venait en aide à 31 jeunes, âgés de 8 à 23 ans, qui se répartissaient comme suit :

  • 15 garçons et 16 filles.
  • 7 jeunes de 18 ans ou plus et 24 de 11 à 17 ans.
  • 24 pensionnaires et 7 étudiants de jour.
  • Une majorité (26) inscrite à l’école et 5 en université (aucun au collège en 2016/2017).

Les différents programmes d’aide ou de parrainage (voir missions de l’Association en pages 11 à 13) se traduisent comme suit :

  • A Katmandou, depuis le départ de Sarita Maharjan en novembre 2016, 3 seniors (Nima, Manoj et Saroj), intégralement pris en charge, logent dans le Foyer. Par ailleurs, Sudeep (16 ans), qui vit chez son oncle, vient quotidiennement faire ses devoirs au Foyer.

fullsizeoutput_edec

Lorsque les internats sont fermés pour les vacances ou certains week-ends, le Foyer héberge une partie des mineurs qui ne peuvent rejoindre leurs familles. Les étudiants en Inde lorsqu’ils passent à Katmandou viennent aussi loger au Foyer.

  • A Katmandou, SEA parraine intégralement les 14 pensionnaires d’Anal Jyoti School et les 2 pensionnaires de HCA :
  • A Dhading, une chambre louée et aménagée pour y loger les 2 frères d’Aruna Bimali (Arjun, 15 ans et Youvaraj, 16 ans), dont les frais de nourriture et scolaires sont aussi couverts par SEA.
  • En Inde, SEA finance les 3 logements en hôte payant de Rajendra, Samjhana et Pasang et l’hébergement en cité universitaire d’Anga, qui a été admis, en juillet 2016, dans le prestigieux Motilal Nehru National Institute of Technology d’Allahabad.
  • A Katmandou, SEA continue d’offrir un parrainage scolaire à 4 étudiants de jour qui vivent chez leurs parents (Prabin, Pushpa, Suman et Usha).
  • A Dhading, SEA offre désormais un parrainage scolaire aux 4 jeunes confiés à leur famille suite aux décisions prises en mai 2016 : Ajana, Pradeep et Raj Bahadur.
  • Enfin, le fond d’aide d’urgence dédié au financement de frais médicaux ou de frais exceptionnels pour d’anciens filleuls de SEA ou leur famille : il a été principalement utilisé en 2016 pour
    • donner de l’argent de poche à 2 de nos enfants placés dans les ONG anglaises (Anand et Deepak) et qui se plaignent de manquer de nourriture et de produits de toilette. Anand s’assure régulièrement que tout va bien pour sa soeur Charimaya, soutenue par la même ONG que lui.
  • soutenir Sushila, placée dans une institution spécialisée, en lui apportant de la nourriture et en finançant les frais médicaux complémentaires nécessaires (analyses de sang, radiographies et éventuellement opération de sa colonne vertébrale qui se déforme).

Réduction des coûts, objectif majeur pour 2017/2018

Aux prises avec des difficultés financières croissantes liées à la fois à la raréfaction des dons et au coût grandissant des parrainages, SEA a dû mettre en œuvre une stratégie de réduction de ses dépenses articulée autour des axes suivants :

  • Anu, devenue majeure, devrait quitter le pensionnat AJS pour rejoindre le Foyer et être inscrite en classe 9 dans l’école secondaire privée, Everest International College, si elle passe avec succès les examens d’entrée à cette école.
  • Sneha, devrait également quitter le pensionnat AJS, pour passer en parrainage externe. Elle sera aussi inscrite en classe 9 dans l’école secondaire, Everest International College, sous réserve de passer avec succès l’examen d’entrée.
  • Les 10 autres pensionnaires AJS seront transférés dans le pensionnat HCA, dont les coûts sont nettement moins élevés que ceux d’AJS.
  • En Inde, nous avons demandé aux 2 étudiantes encore en place (Samjhana et Pasang) de quitter, en décembre 2016, l’appartement que SEA louait à Bangalore et d’aller vivre en résidence, en tant qu’hôte payant, ce qui permet des économies substantielles. Jyoti, qui était leur colocataire, est partie vivre avec des amies.

Par ailleurs,

  • Au Népal, les parrainages de Manoj et Suman devraient s’arrêter en avril 2017 après l’obtention de leur School Leaving Certificate (SLC), à la fin de la classe 10[1].
  • En Inde, Rajendra, Samjhana et Pasang obtiendront leurs diplômes (Bachelor ou Master) cette année. Ils devraient donc trouver du travail et devenir financièrement indépendants d’ici, nous l’espérons, la fin de l’année. Cependant, comme nous l’avons fait pour leurs prédécesseurs, SEA les soutiendra financièrement jusqu’à ce qu’ils touchent leurs premiers salaires.

 Par contre, un surcoût sera engendré pour

  • Prabin, 11 ans, dont les résultats se sont fortement détériorés depuis qu’il vit avec sa mère, et que SEA devrait être inscrit en tant que pensionnaire chez HCA, en classe 7, en avril 2017.

Au final, en fin d’année 2017, on devrait avoir 26 enfants parrainés, avec :

  • A Katmandou, Nima, Anu et Saroj logés au Foyer, 13 enfants mineurs pensionnaires chez HCA et 4 enfants en parrainage scolaire (Pushpa, Usha, Sneha et Sudeep).
  • A Dhading, les 2 frères Bimali (Arjun et Yuvaraj) logés et nourris par SEA et 3 enfants en parrainage scolaire (Anjana, Pradeep et Raj Bahadur).
  • En Inde, Anga en cursus universitaire.

Ci-joint le Rapport Moral complet pour plus de détailSEA – Rapport Moral 2017 pdf 

[1] A noter que c’est la première fois, depuis sa création, que SEA arrête des parrainages en classe 10. Jusqu’ici, nous avons encouragé les études supérieures jusqu’au niveau Licence, voire Maîtrise. Mais financer un étudiant jusqu’à ce qu’il décroche une Licence (bac+4) est coûteux, et de plus en plus coûteux. Aujourd’hui, SEA n’a plus les moyens de financer des études supérieures à des étudiants qui n’ont pas de parrain, ce qui est le cas de Suman et de Manoj (ce dernier devait être parrainé par Jyoti, sa cousine, elle-même parrainée par SEA de 1996 à 2015, mais celle-ci s’est finalement rétractée). En outre, l’expérience nous a enseigné qu’il n’y avait pas de surcroît d’opportunités de jobs si l’étudiant arrête ses études en classe 12 (équivalent du Bac) plutôt que 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Dons :

- Par chèque à l’ordre de :
Solidarité Enfance Asie (SEA)
c/o M.H. Duprat
3, rue des Colonels Renard 75017 Paris

Réduction d’impôts = 66% dans la limite de 20% du revenu imposable

For US Donators :

To SEA-USA
c/o Christiane MIchels
80A Nichols Road
Cohasset
MA 02025

%d blogueurs aiment cette page :