Aide aux enfants les plus défavorisés d'Asie au travers de programmes de scolarisation et d'hébergement

Aruna

Aruna est née le 9 juin 2005 dans la région de Dhading dans une famille migrante. Ses parents sont originaires de Taplejung, un village au bord de la rivière Tamor dans une région montagneuse à l’extrême-est du Népal. Ils ont perdu tout ce qu’ils avaient lors de terribles inondations survenues il y a une vingtaine d’années et, depuis, ils sont allés de village en village pour trouver un endroit où vivre. A Dhading, ils ne possèdent rien et la communauté locale les rejette. Ils sont logés par un propriétaire terrien à qui ils donnent une partie de ce qu’ils gagnent en cultivant sa terre. Aruna a 3 frères et une petite sœur : Yuvaraï (5 ans de plus qu’elle), Arjun (2 ans de plus), Hemraj (2 ans de moins) et Shrijana (7 ans de moins).

aruna-house-sep-2013-sam_0738

Maison des parents d’Aruna 2013

Aruna a intégré le Home SEA en avril 2014 et a été inscrite à l’école MAV. Ses 2 frères aînés ont aussi été parrainés en tant qu’externe jusqu’en 2018.

Comme la plupart de ses camarades de Dhading qui ont commencé leur scolarité dans une école publique, Aruna a dû redoubler sa classe en arrivant à MAV, du fait de sa très faible maîtrise de l’anglais. En classe 2, en 2014-2015, Aruna a démontré une grande application dans son travail scolaire et a obtenu un très beau score final de 74%, dont 90% en népalais ! Aussi, MAV a proposé qu’elle saute une classe pour l’année scolaire 2015-2016. En classe 4 (elle n’a donc plus de retard scolaire), ses résultats se sont dégradés pour ressortir à 54% en moyenne, ce qui n’avait rien d’étonnant compte-tenu de son saut de classe et aussi du traumatisme causé par les séismes.

À l’école Annal Jyoti School, où elle a été transférée pour l’année scolaire 2016-2017, elle a eu de très bons résultats avec un score final de 80% en avril 2017, avec un comportement exemplaire en classe en dépit d’une certaine timidité.

En 2016, ses parents et son frère aîné ont eu un très grave accident : le camion chargé de pierre, dans lequel ils voyageaient, s’est renversé. Depuis, le père a des douleurs à la colonne vertébrale. La mère, qui était enceinte, a accouché d’une petite fille handicapée. Celle-ci a, parait-il, été adoptée par une famille aisée qui a promis de prendre soin d’elle. Son frère aîné, Yuvaraj, en est sorti indemne.

En mai 2017, elle a été transférée dans le pensionnat HCA, en classe 6 (équivalent de la 6ème) où elle a continué à obtenir d’excellentes notes à l’école, toujours entre 75% à 80%.

En mai 2018, Aruna nous a révélé les violences qu’elle subissait depuis des années de la part de son frère aîné. S’en est ensuivie une période très délicate : sa famille s’est rangée derrière le frère aîné pour nier les violences subies par Aruna ; elle a alors refusé catégoriquement de revenir dans sa famille, réaffirmant sa volonté de rester à HCA durant l’année scolaire et dans le Foyer SEA durant les vacances.

Une association népalaise de protection à l’enfance (Voice of Children, VoC), spécialisée dans la lutte contre les violences familiales nous a proposé de devenir le représentant légal d’Aruna. Grâce à l’intervention de cette ONG, SEA n’a plus aucune responsabilité légale vis-à-vis d’Aruna et donc aucun risque que sa famille (avec qui elle n’a plus aucun contact) se retourne contre nous pour une raison ou pour une autre. VoC a informé la famille qu’Aruna ne souhaitait plus les revoir et que toute communication avec elle ne pourrait dorénavant se faire que par leur intermédiaire et en leur présence. VoC a accepté qu’Aruna continue d’étudier à HCA, et s’est proposé de payer ses frais de scolarité pendant deux ans, jusqu’en avril 2020. Tous ses autres frais restent couverts par SEA.

Début 2020, juste avant la pandémie, elle avait obtenu un score de 80%. Elle réussit particulièrement bien en langue (anglais et népalais), en sciences sociales et en maths. Ses professeurs louent sa bonne interactivité en classe, ce qui indique qu’elle a désormais réussi à surmonter sa timidité. Elle voulait devenir infirmière, mais ces derniers temps, elle semble avoir une prédilection grandissante pour le sport.

C’est une enfant à la fois raisonnable, sérieuse et avenante. Pendant ses loisirs, elle aime travailler sur ses devoirs ou regarder des films avec ses amies.

Aruna a passé les 3 mois de confinement lié au COVID-19 dans le Home SEA, puisqu’elle a coupé tous les liens avec ses parents. Mi-juillet 2020, elle a réintégré le pensionnat HCA, où l’enseignement en classe 9 (équivalent de la 3ème) a repris via internet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Dons :

- Par chèque à l’ordre de :
Solidarité Enfance Asie (SEA)
c/o M.H. Duprat
3, rue des Colonels Renard 75017 Paris

Réduction d’impôts = 66% dans la limite de 20% du revenu imposable

For US Donators :

To SEA-USA
c/o Christiane MIchels
80A Nichols Road
Cohasset
MA 02025

%d blogueurs aiment cette page :